SUR FACEBOOK

SUR FACEBOOK
CONTACT : marchedesculottees@gmail.com

Le Marché à fêté sa 6ème édition cette année maintenant son engagement en faveur de la création artisanale et sa programmation culturelle variée et qualitative.

Les Culotté.e.s maintiennent leur volonté de proposer un événement familial et accessible à tous.




 Marché des Culotté.e.s édition 2019






La bulleuse de la compagnie Cirqu'envie déambulera le matin au milieu des nombreux visiteurs du marché alimentaire.
Ce personnage amène de la rêverie dans les rues. Lors de son passage, petits et grands se prennent au jeu de souffler dans leurs bulles géantes, ce qui en crée encore de nouvelles à l’intérieur, c’est la naissance des bébés bulles ! Accompagnée d’une poussette géante, cette demoiz’elle sillonne les rues sans laisser de traces derrière elle, c’était juste un rêve….




- Il était une fois . . . quelques humains voulant vivre de leurs mains et faire valoir des savoir faire, une rencontre d'artisans aux mains agiles, au portefeuille fragile, aux convictions solides, envie commune d'une petite boutique, de confronter leurs idées aux regards des gens normaux, passants et artistes . . .
Le collectif "La Tête en Friche" est composé d'artisans-créateurs appartenant à différents corps de métiers et ayant des savoir-faire diversifiés. Une partie du collectif sera présent en journée sur le marché pour de la démonstration.



- De 11H à 19h30, lancement d'atelier à chaque heure.

L’Atelier Mille Lieues est un dispositif mobile de travail et de partage, centré sur les techniques artisanales de fabrication d’images et d’impression (gravure, monotype, typographie). Il sera proposé aux participant·es de s’initier aux joies de la gravure sur bois et de réaliser une carte postale à envoyer aux personnes que l’on aime et/ou que l’on déteste !
Participation libre à partir de 5 euros - 6 personnes max. 






- 18H  Les cousines machines
Les cousines Machines vous proposent de les rejoindre pour vous chanter leurs derniers déboires amoureux et aussi vous faire un petit résumé du dernier stage bien-être et kick-boxing auquel elles ont participé cet hiver. Duo incandescent, elles transforment les émotions en petits papillons.
Les "cousines machines" c'est un duo de musiciennes, chanteuses/ukuléleuses tout terrain.
C'est aussi une histoire, écrite et improvisée, qui vit devant vous, selon vous, avec vous.
Deux cousines errent en robes de mariées, elles ont l'air un peu perdues, elles cherchent quelque chose... quelqu'un: l'âme sœur.
Elles s'installent devant vous comme si c'était bien normal tout ça, être ensemble, en famille, raconter leurs déboires, se donner des conseils, chercher des solutions, se soutenir.
Petit à petit, le public se prend au jeu. Les cousines déballent tout! Elles ont plus d'un tour sous leurs robes diront certaines, d'autres se sentent immédiatement complices.
Les 2 cousines chantent, bougent, sautent, dansent, racontent.
Venez, on va bien rigoler!







- 19H30 Picon mon amour
Duo de chansons théâtralisées. 
Picon mon Amour a vu le jour il y a 5 ans dans les Hautes Cévennes. Après plus de 400 concerts à leur actif, ils proposent aujourd’hui un show en Duo encore plus chaud dans lequel se mélangent non seulement des reprises de chansons populaires et de musiques du monde mais aussi des compositions personnelles osées, rigolotes, tendancieuses et revendicatives.
Laurène au chant et à l’accordéon tient sa position d’un franc parler moqueur pendant que Jojo à la multi-Basse et batterie à pédale tente de lui voler la vedette par sa spontanéité burlesque. D’harmonies vocales en mélodies exotiques, ce couple déjanté étanche notre soif musicale et fait swinguer nos zygomatiques avec humour et ivresse, au gré de leur impros inspirées du public à chaque fois différent.








- 22H Hyperculte
Duo sauvage de tout poil.
Deux Helvètes underground refont l’histoire des musiques les plus tendues.
Hyperculte est un duo suisse batterie-contrebasse. Un bon début pour jouer du jazz, ça. Sauf qu’Hyperculte n’en joue pas. Plutôt de la musique d’après l’apocalypse : panne d’électricité, machines en rade. C’est la fin du monde, reste à danser sur les décombres, en réinventant une musique tribale, voire mystique, ramenée à l’essentiel. Une batterie et une contrebasse pour se souvenir de la techno, de la house, du post-punk, du krautrock et de l’oubli de soi dans la transe. Deux voix (celle du contrebassiste Vincent Bertholet, venu de l’Orchestre Tout Puissant Marcel Duchamp et celle de la batteuse Simone Aubert, du groupe Massicot) pour asséner des textes comme des appels à l’insurrection. Le retour de l’électricité pour des effets stroboscopiques. La musique d’Hyperculte évoque Can (le rythme répétitif) ou Stereolab (le chant), mais avec une tension élastique et des tourneries instrumentales qui n’appartiennent qu’à eux. Prête à exploser, et à devenir… hyperculte (Les Inrockuptibles 10/06/2016).


La buvette et la restauration seront également présentes pendant le concert.